bonjour

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(xiiie siècle) Du souhait par politesse « ayez un bon jour ! »[1].

InterjectionModifier

bonjour /bɔ̃.ʒuʁ/

  1. Formule de politesse amicale ou formelle et souvent mot d’introduction lors d’une rencontre. Il permet de saluer. Selon le moment de la journée, on utilisera bonjour ou bonsoir.
    • Bonjour, monsieur le Président.
    • Bonjour, mon ami.
  2. (Moins courant) Formule de politesse utilisée lorsqu’on quitte quelqu’un[1].
    • Bonjour chez vous ! (Le Prisonnier)
  3. (Populaire) Interjection pour marquer une réticence, un refus[2].
  4. (Rare) Formule de politesse utilisée lorsqu’on quitte quelqu’un au téléphone :
    1. par formalisme, à la place d’au revoir, puisque l’on ne peut pas voir son interlocuteur au téléphone ou que l’on ne l’a jamais rencontré ;
    2. éventuellement, pour signifier à son interlocuteur que l’on n’a pas envie de le revoir, alors qu’il s’attendait à la formule courante au revoir.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

NoteModifier
Dans beaucoup de langues, la formule peut varier selon le moment de la journée où l’on salue.

Nom communModifier

Singulier Pluriel
bonjour bonjours
/bɔ̃.ʒuʁ/

bonjour /bɔ̃.ʒuʁ/ masculin

  1. Salutation.
    • Que le soleil est beau quand tout frais il se lève,
      Comme une explosion nous lançant son bonjour !
      — Bienheureux celui-là qui peut avec amour
      Saluer son coucher plus glorieux qu’un rêve !
      (Charles Baudelaire, Le coucher du soleil romantique)
    • Tu passeras le bonjour à ta mère.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. a et b TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (bonjour)
  2. Antoine de RivarolDictionnaire classique de la langue française, 1827

Voir aussiModifier

Dernière modification le 10 avril 2014, à 17:46