Éminence grise

Voir aussi : éminence grise

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale Modifier

Éminence grise \e.mi.nɑ̃s ɡʁiz\ féminin

  1. Surnom donné à Joseph François Leclerc du Tremblay (1577-1638), conseiller du cardinal de Richelieu.
    • Connaissez-vous un homme appelé l’Éminence grise, ce capucin redouté que le Cardinal emploie à tout ; consulte souvent et méprise toujours ? c’est à lui que les capucins de Loudun se sont adressés. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
    • […] il continuait à faire le tour du salon pour sortir par la même porte par où l’on entrait, restait un moment à saluer le père Joseph, qui singeait son maître, et que l’on avait pour cela nommé l’Éminence grise, et sortait enfin du palais, ou bien se rangeait debout derrière son fauteuil, si le ministre l’y engageait, ce qui était une marque de la plus grande faveur. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier