Voir aussi : à-bas

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale Modifier

à bas \a ba\

  1. Se dit de personnes et de choses qui tombent, qu’on renverse, qu’on abat.
    • Cette maison n’est bonne qu’à mettre à bas.
    • Quelquefois, quand leur tablier de cuir est à bas, le vent entr’ouvre leur chemise toute grande, et en dessous du triangle de hâle qui fait pointe au creux de l’estomac, on voit de la chair blanche, tendre comme un dos de brebis tondue ou de cochon jeune. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
  2. (Figuré) (Familier)
    • Ils mirent tous les privilèges à bas.
    • Son crédit est à bas.
    • Cette maison de commerce sera bientôt à bas.
  3. Par ellipse et d’une manière impérative, pour « descendez de là ».
    • À bas, à bas : il est défendu de monter, de grimper à ces arbres.
  4. Pour exprimer l’improbation d’un ennemi.

Quasi-synonymesModifier

Pour exprimer l’improbation :

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AllemandModifier

ÉtymologieModifier

Du français à bas.

Locution interjective Modifier

à bas \aˈba\

  1. (Gallicisme) À bas.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français à bas.

Locution interjective Modifier

à bas \ɑ ˈbɑ\

  1. (Gallicisme) À bas.

SynonymesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale Modifier

Invariable
à bas
\Prononciation ?\

à bas (graphie francisante)

  1. En bas.

RéférencesModifier