à grand renfort de

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir grand et renfort

Locution prépositive Modifier

à grand renfort de \a ɡʁɑ̃ ʁɑ̃.fɔʁ də\

  1. À l’aide d’un grand nombre, d’une grande quantité de.
    • On hissa sur le pont, à grand renfort de palans et de cordes, le chameau, alourdi par l’eau de mer, et le Zouave se mit en route. — (Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon, 1872, 2e épisode, chap. VIII)
    • Il n’est pas neuf de dire que la science, lorsqu’elle a permission entière de se dilater, accumule aisément les pages, à grand renfort de démonstrations en règle, ornements de discours et précautions oratoires. — (Paul Guérin, Encyclopédie universelle - Dictionnaire des dictionnaires, 1886, introduction, V)
    • À ce propos, son pauvre mari, à grand renfort de faux-fuyants, avait longtemps résisté ; mais elle n’en avait point démordu, s’était fâchée, […]. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap. 1, 1910)
    • Tout à coup Vincent empoigna par le bras l’oncle Hervé, car c’était bien lui, et l’entraîna vers la sortie à grand renfort de coups de pied dans le derrière. — (Alphonse Allais, À se tordre : L’Embrasseur, Paul Ollendorff, 1891, p. 107)
    • Les deux journalistes se disputent à grand renfort de blogs et de courriels. — (Étienne Barilier, Piano chinois, Éditions Zoé, 2011)
    • Rien d'autre, dans la communauté virtuelle, que le désolant spectacle des bogosses autoproclamés qui filaient des rancards débiles à des filles qui ne l'étaient pas moins, à grand renfort de Ase soiiiiiiiir, jte kiff ou de G troooooop hâte d'y eeeeetre. Non, je ne les enviais pas. — (Anne Percin, Comment (bien) rater ses vacances, Éditions du Rouergue, 2011)

TraductionsModifier