Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Composé de haut et de voix.

Locution adverbiale Modifier

à haute voix \a o.tə vwa\ invariable

  1. En se faisant clairement entendre.
    • La voix se taisait, et je m’apercevais au remuement de ses lèvres qu’elle continuait intérieurement l’air commencé à haute voix, […]. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • […], et chaque fois que, dans un lieu public, quelqu’un déclarait à haute voix, d’un ton assuré et confiant : « C’est forcé qu’ils y arrivent ! » il y avait dix chances contre une qu’il s’agit de vol aérien. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 6 de l’éd. de 1921)
  2. En parlant.
    • […] ; au premier abord, le lecteur pourra se sentir un peu dérouté, mais qu'il veuille bien se donner la peine, sans être obligé de se reporter au glossaire, de lire quelques lignes à haute voix ; […]. — (Paul Martellière, Glossaire du Vendômois, Orléans : chez Herluison & Vendôme : chez Ripé, 1893, page 352)
    • Une des spécificités de notre dictionnaire est qu’il est assez rédigé, il est fait pour être lu à haute voix, une particularité historique, la structure de l’article doit pouvoir être appréhendée par des auditeurs. — (Alix Ratouis, « Académie française : grands et petits secrets du Dictionnaire », SEBDO Le Point. Mis en ligne le 25 novembre 2018)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier