Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Réfection, sous l’influence d’arracher, de l’ancien français harache (courir a la harache, a la harace, « poursuivre ») qui donne harasser ; plus avant, de haro.

Locution adverbiale Modifier

à l’arrache \a l‿a.ʁaʃ\

  1. (Familier) De façon rapide et négligée.
    • Se laissant tomber sur un banc, Stéphane soupira:
      —Putain, c'était chaud cette fois.
      — Ben ouais, avec nous, c'est tout le temps à l’arrache, répondit Mastard en tendant sa main à ses amis pour shaker.
      — (Bibi Naceri, A l'arrache, Éditions du Toucan, 2008)
    • Rédigé à l'arrache par la Place Beauvau, l'avant-projet de loi a été approuvé le 7 juin par le Conseil de défense et expédié aussi sec au Conseil d'Etat, sans que le ministère de la Justice ait pu y mettre son grain de sel. Comme s'il s'agissait d'une urgence absolue. — (La loi antiterrorisme terrorise les juristes, Le Canard Enchaîné, 14 juin 2017, page 4)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier