à la grosse

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale Modifier

à la grosse \a la ɡʁos\ invariable

  1. (Marine) Forme de prêt, où le préteur n’est remboursé que si la cargaison arrive à bon port.
    • L'emprunt fait à la grosse par le capitaine dans l’étranger, est nul, comme contrat à la grosse, si, préalablement, le capitaine n’a pas constaté la nécessité de l’emprunt et obtenu l’autorisation du consul français. — (Jean Baptiste Joseph Paillet, Manuel du droit français 1832)
  2. (Vieilli) Grossièrement.
    • C’est un ouvrage fait à la grosse.
    • Notre pays est un pays qui marche à la grosse suo modo, un pays où jamais une idée nouvelle ne prendra. — (Honoré de Balzac, L’Illustre Gaudissart, 1832)
    • Il y a chez Jaurès un épais verbalisme du Midi, de la pensée et du travail fait à la grosse. — (Maurice Barrès, Cahiers 1907)
    • À l'Opéra. Sous l'écœurante banalité de timides nuages, des enfants énormes chahutent des nuages qui s'envolent dans un bric-à-brac de colifichets mythologiques : lauriers de carton, sceptre en papier d'étain, lyres, pipeaux, faits à la grosse. — (Julien Green, Journal intégral, tome Ier : 1919-1940, 22 décembre 1922 ; Éditions Robert Laffont, coll. Bouquins, Paris, 2019, page 48)

SynonymesModifier

contrat (1)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier