Ouvrir le menu principal
Voir aussi : à la queue leu leu

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De « leu » qui en ancien français veut dire « loup ».

Locution adverbiale Modifier

 
Des personnes dansant à la queue-leu-leu (1).

à la queue leu-leu \a la kø lø.lø\

  1. En file indienne, l’un derrière l’autre, comme des loups en marche.
    • Les femmes se levèrent […] suivies par les hommes qui interrompaient leur pipe ou leur partie de bézigue, s’en furent à la queue leu leu par la petite porte qui donnait accès dans les coulisses. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Cité j’ai ri de tes palais tels que des truffes
      Blanches au sol fouillé de clairières bleues
      Or mes désirs s’en vont tous à la queue leu-leu
      Ma migraine pieuse a coiffé sa cucuphe
      — (Guillaume Apollinaire, « L'Ermite », Alcools, in Œuvres poétiques, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1965, p. 102)
  2. (Vieilli) Jeu d’enfants [1] [2], ainsi appelé parce qu’à ce jeu on marche à la suite les uns des autres, comme marchent les loups, qu’on appelait autrefois leux dans certaines régions du nord de la France.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier


Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • [1] : Romancero de Champagne, Prosper Tarbé, page 76, 1863, Brissart-Binet
  • [2] : Le grand vocabulaire françois, tome XXIV, page 47, Joseph Nicolas Guyot, Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort, Ferdinand Camille Duchemin de la Chesnaye, 1768, C. Panckoucke