FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De sec.

Locution adverbiale Modifier

à sec \a sɛk\

  1. Sans eau.
    • Mettre un étang, un fossé à sec.
    • Les fossés sont à sec.
    • Un bras de la rivière est resté à sec.
    • Tout à coup, qu’est-ce qu’il voit : la petite Marie assise dans un coin, elle le tenait au bout de ses yeux noirs qui savaient toute l’horreur du monde et qui pleuraient à sec… Ah ! ça l’a dégrisé du coup ; il n’a dit qu’un mot : « Pardon ! » et il est parti. — (Léon Frapié, La solution, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 64)
  2. (Figuré) Sans argent.
    • Pour éviter d’être à sec lors de leur voyage, Catalin Onc et Elena Engelhardt voient les choses en plus grand. Début juin, ce couple d’instagrameurs allemands a sollicité ses 47 000 followers en lançant une cagnotte pour financer leur voyage jusqu’en Afrique, en tandem… — (Big Browser , « L’Indonésie et la Thaïlande ne veulent plus des « begpackers » », Le Monde. Mis en ligne le 10 juillet 2019)
    • Être à sec, se trouver à sec.
  3. Tendu, raide.
  4. Échoué.
    • Un bateau à sec.
  5. (Sexualité) (Populaire) Sans lubrification.
    • Il aime se faire enculer à sec.

SynonymesModifier

Sans argent (2)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier