Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale

modifier

à vide \a vid\

  1. Sans rien contenir.
    • La voiture est partie à vide.
    • Les poissons rouges, dans la vasque de céramique, restaient obstinément immobiles et leur bouche seule s’ouvrait et se refermait à vide. — (Georges Simenon, Pietr-le-Letton, Fayard, 1931, réédition Le Livre de Poche, page 119)
    • Il aligna ses pistolets sur une table de marbre, à côté de lui. Il les graissa, les essuya, fit jouer les ressorts à vide, il en lima soigneusement les détentes : « Ça part au millimètre », dit-il. — (Jean Giono, Un roi sans divertissement, 1947)
    • — Quand je remonte, moi, je suis à vide. Si ce soir vous n’avez plus besoin de votre charrette, on peut la mettre dans le camion, et je vous la laisse sur place en passant. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, Robert Laffont, 1968)
  2. Sans produire aucun effet.
    • Le moteur, l’hélice tourne à vide.
    • Bonaparte laissa tomber pièce à pièce la machine artificielle qu’il avait fait jouer à Boulogne. Quand j’y arrivai, elle jouait à vide comme celle de Marly. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)

Dérivés

modifier
  • (Musique) corde à vide: Celle dont on tire du son avec l’archet sans y porter aucun doigt.

Antonymes

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier