FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français baer. → voir bayer & l’ancien français baïf.

Verbe Modifier

ébahir \e.ba.iʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Étonner fortement, surprendre.
    • Je restai ébahi.
    • Il n’y a point là de quoi s’ébahir.
    • Puis elle souleva par ses moignons un gilet de couleur cuivrée, charmant et fort coûteux, l’étirant lentement entre ses mains silencieuses tel le chasseur d’oiseaux ébahi qui retient son souffle en contemplant l’oiseau prodigieux qu’il déploie en le tenant par le bout de ses ailes flamboyantes. — (Nabokov, traduction de Maurice Couturier, Lolita, in Œuvres romanesques complètes, t. II, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, p. 932)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier