Voir aussi : écaillé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français escaille, issu du vieux-francique *skalja, lui-même issu du proto-germanique *skaljō.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
écaille écailles
\e.kaj\
 
écailles d’un gardon.
 
écaille pourprée

écaille \e.kaj\ féminin

  1. (Zoologie) Petites lames minces et plates qui couvrent la peau de certains poissons et de certains reptiles.
    • Les écailles d’une carpe, d’un saumon, d’une morue.
    • Des écailles dures, rondes, transparentes.
  2. (Zoologie) Enveloppe dure et calcaire qui couvre et protège le corps des mollusques bivalves, notamment les huîtres.
  3. (Agriculture) (Entomologie) Nom vernaculaire de plusieurs espèces de lépidoptères de la famille des arctidés (Arctiidae).
    • Certaines espèces d’écailles s’attaquent aux vignes, telle l’écaille martre (Arctia caja).
  4. Enveloppe dure qui couvre le dos de la tortue et dont on faisait de petits objets précieux.
    • J’avais acheté des malles. Elles étaient remplies de souvenirs : coffrets, tapis d’aloès, cannes en bois d’amourette, écaille travaillée par Belon, de Marseille. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, Les éditions de France, 1928, page 40)
    • Par une fenêtre ouverte, elle aperçut un piano sur lequel jouaient à quatre mains deux filles portant les mêmes lunettes à monture d’écaille. — (Jane Thynne, Le jardin d'hiver, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Sophie Bastide-Foltz, Éditions JC Lattès, 2016, chap. 4)
  5. (Anatomie) Lamelle microscopique qui couvre les poils et les cheveux.
    • Vu au microscope, le poil se présente sous la forme d’un canal médullaire sur lequel on ne peut voir les écailles qu’en les observant avec beaucoup de soin […]. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  6. (Botanique) Productions plates et plus ou moins sèches, qui composent ou accompagnent certaines parties des végétaux.
    • Les bulbes du lis, les cônes du sapin sont formés d’écailles.
    • Les boutons du marronnier d’Inde, la tige de l’orobanche sont garnis d’écailles.
  7. (Médecine) Lamelles minces et légères qui se détachent de la peau dans certaines affections cutanées.
    • Sa peau se soulevait par écailles.
  8. (Couvertures) Nom des ardoises étroites et arrondies dans le bout de la partie visible servant à la couverture des dômes.
  9. (Technique) Croûte qui se produit sur le fer trop chauffé.
  10. (Technique) Plaque de cuivre utilisée par les émailleurs pour faire du Bleu de Turquie.
  11. (Reliure) Teinture rouge que les relieurs utilisent pour colorer la tranche des livres.
  12. Écaille de mer : Pierre très dure que l’on utilise pour broyer les pigments.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe écailler
Indicatif Présent j’écaille
il/elle/on écaille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’écaille
qu’il/elle/on écaille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
écaille

écaille \e.kaj\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de écailler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de écailler.
    • Elle ne s’écaille pas et ne se craquelle pas […] — (Dominique Auzias, Le Petit Futé : Châteaux de la Loire, 2010, page 143)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de écailler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de écailler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de écailler.

PrononciationModifier

  • France : écouter « écaille [e.kaj] »

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • écaille sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier