écholocation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) Calque de l’anglais echolocation, qui lui-même vient des mêmes racines que les mots français écho et localisation (donc signifie littéralement « localisation par l’écho »). Le terme a été introduit par le zoologiste américain Donald R. Griffin dans les années 1950.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
écholocation écholocations
\e.ko.lɔ.ka.sjɔ̃\
 
Représentation animée de l’écholocation chez le grand dauphin.

écholocation \e.ko.lɔ.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Méthode par laquelle certains êtres vivants peuvent visualiser leur environnement en émettant des ondes sonores et en analysant leurs échos.
    • Les êtres vivants qui utilisent l’écholocation (comme les chauves-souris, les baleines et les marsouins) obtiennent des informations sur la taille, la localisation et le mouvement des objets en émettant […] — (Drew Westen, Catherine Garitte, Psychologie : Pensée, cerveau et culture, 2000)
    • Cet animal s'oriente dans l’espace par écholocation : il émet des sons de très haute fréquence et utilise l’écho renvoyé par les obstacles ou les proies pour les localiser. — (Olivier Raurich, Science, méditation et pleine conscience, Chêne-Bourg : Jouvence Éditions, 2017)
  2. (Par extension) Collecte d’informations sur un environnement en analysant l’écho que les obstacles renvoient.
    • Les quatre premiers chapitres sont consacrés, […], aux différents types d'instruments utilisés […], en particulier à la localisation des engins par rapport au fond par écholocation ou par d'autres techniques, faisant essentiellement appel à l'expérience acquise par les auteurs au cours de leurs recherches. — (Vie et milieu: Océanographie, série B, vol. 19, Éditions Masson, 1968, p. 444)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier