éclusage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVe siècle) De écluse avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
éclusage éclusages
\e.kly.zaʒ\

éclusage \e.kly.zaʒ\ masculin

  1. (Sens propre) Action d’écluser.
    • La quantité d'eau que fait perdre un seul éclusage au bief amont pour alimenter le bief aval est facile à déterminer : c'est la quantité d'eau qui est nécessaire pour faire monter le niveau du sas jusqu'au niveau du bief supérieur. — (Affaire des prises d'eau à la Meuse, Publications de la Cour permanente de justice internationale/A.W. Sijthoff, 1937, n° 81, p. 264)
    • En effet, il faudra à ces derniers, dorénavant, non seulement calculer les déplacements d'eau qu'occasionnent les éclusages, mais aussi évaluer la consommation d'eau de ces usines, à des fins énergétiques ou industrielles […]. — (Yvon Desloges & ‎Alain Gelly, Le canal de Lachine: du tumulte des flots à l'essor industriel et urbain - 1860-1950, Les éditions du Septentrion, 2002, p. 51)
  2. Synonyme d'écluse.
    • Je découvrais un petit éclusage dans le parc, ses vannes pourries, sa mare séchée, […] — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 71.)
  3. (Familier) (Figuré) Action de boire de l'alcool.
    • Au bout d’un temps jamais très long, l’éclusage commençait à faire son effet, pour venir à bout finalement de ceux qui jouissaient de la réputation de bien tenir la voile. — (Robert Giraud, La Petite Gamberge, Denoël, Paris, 1961)
    • L'endroit n'était pas très grand, la voix de Lady Bang portait, et son apparition était suffisamment surprenante pour qu'ils suspendent l’éclusage méthodique des réserves de tord-boyaux. — (Cécile Duquenne, Bagne, Saison 1 : Les Foulards rouges , éd. Bragelonne, 2015, chap.1)

SynonymesModifier

mouvement d'écluses
action de boire

TraductionsModifier