FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIe siècle) Dérivé de écluse avec le suffixe -er[1].

Verbe Modifier

 
Écluser manuellement. (sens 1)

écluser \e.kly.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire passer un bateau par une écluse.
  2. (Figuré) Faire passer quelque chose au fur et à mesure (comme par une écluse).
  3. (Populaire) Boire. — Note : Se dit surtout des boissons alcoolisées.
    • Le Gros, marri (et mari cocu de surcroît), écluse du gros rouge par larges gorgées silencieuses… — (Frédéric Dard, San-Antonio : Du brut pour les brutes, Fleuve Noir, 1968, chap. 11)
    • J’éclusai la flûte. — (Amélie Nothomb, Le Fait du prince, Albin Michel, Paris, 2008, p. 114)
    • (Absolument)Ça va, Yvette abat bien son boulot. Comme il ne fait pas trop chaud, elle n’a pas éclusé. Quand elle n’est pas brindezingue, cette fille travaille vraiment convenablement et Pierrot l’aide bien. — (Jean Cheruy, La Forêt sous la lune, Éditions Publibook, 2015, p. 182)

HomophonesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier