écriteau

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1391) Dérivé de écrit avec le suffixe -eau. En ancien français escriptiau, « inscription sur bois ou papier à l'usage du public ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
écriteau écriteaux
\e.kʁi.to\

écriteau \e.kʁi.to\ masculin

  1. Inscription en grosses lettres, qu’on met sur un papier, sur du bois, sur de la toile, pour appeler l’attention du public.
    • Quand un amour s’en va de mon cœur, je mets écriteau pour appeler un autre amour. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • […] on avait ajouté deux écriteaux réclames, dont l’un recommandait une montre à 3 fr. 95 et l’autre un tonique pour le système nerveux. Ces deux écriteaux étaient placés sur un plan horizontal, de façon à frapper la vue des voyageurs du monorail aérien, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 20 de l’édition de 1921)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier