FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de écrou.

Verbe Modifier

écrouer \e.kʁu.e\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Police) Inscrire sur le registre d’écrou.
    • On l’a écroué tel jour.
    • Il a été arrêté et écroué.
    • Il fut écroué à la Santé.
  2. (Par extension) (Prison) Emprisonner.
    • Deuis la veille, Andrea était écroué à la Conciergerie. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 2, page 1198)
    • Toi, Fandor, va chercher une voiture, dans une heure nous l’aurons fait écrouer. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge), 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 601)
    • Les Allemands, qui écrouent Marie de Croÿ le 6 septembre, distribuent à toutes les kommandanturs la description de son frère Reginald, qui s’est volatilisé. — (Jean-Marc Binot, Les Héroïnes de la Grande Guerre, Éditions Fayard, 2008, chap. 9)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier