Voir aussi : egal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Réfection, d’après le latin aequalis, de mêmes sens, des formes populaires uel, oel, evel, ivel. Le passage de qu à g se voit également dans le mot aigle (du latin aquila).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin égal
\e.ɡal\
égaux
\e.ɡo\
Féminin égale
\e.ɡal\
égales
\e.ɡal\

égal \e.ɡal\

  1. Qui est semblable, soit en nature, soit en quantité, soit en qualité.
    • Les deux chevaliers s'étant donc accordés avec un égal plaisir à se reconnaître frères d'armes , ils se séparèrent pour ce moment, après mille protestations d’amitié. — (Pierre Louis de Rigaud Vaudreuil , Tableau des mœurs françaises aux temps de la chevalerie, Paris : Adrien Égron, 1825, vol. 1, page 65)
    • Deux lignes égales. — Deux poids égaux.
    1. En parlant des personnes.
      • La Perse n’a point de caste. Tous sont égaux chez elle au point de vue religieux. — (Jules Michelet, Bible de l’Humanité, Calmann-lévy, 1876, page 77)
      • Fallait-il vivre inégaux et dissemblables, comme l’église le donnait à penser ? Ou bien égaux et semblables, égaux parce que semblables, comme l’enseignait l’école ? Ou encore égaux et dissemblables, égaux pour faire valoir nos dissemblances, comme le professait la maison ? Un écheveau de perplexités que je ne suis toujours pas sûre de débrouiller aujourd’hui. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 156)
      • Tous les hommes naissent libres et égaux du point de vue de leur dignité et de leurs droits.
      • Cela est bon entre égaux.
      • Traiter d’égal à égal.
  2. (Mathématiques) Absolument identique, exactement le même. — Note d’usage : L’adjectif “égal” peut être suivi de la préposition “à” et d’une certaine façon de désigner cet objet égal, le même objet.
    • Deux fois cinq est (égal à) dix, deux fois trois et demi est égal à sept.
    • En géométrie, deux points égaux sont confondus en un seul et même point.
  3. Toujours le même, invariant, constant, uniforme.
    • Un mouvement toujours égal.
    • Son pouls est très égal.
    • Il a toujours marché d’un pas égal.
    • Pendant des semaines, Camille se montrait d’un caractère égal, attentif à prévenir les désirs de Graux et à lui éviter la moindre contrariété. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IV, Gallimard, 1937)
  4. Qui n’est point raboteux, qui est de niveau.
    • Une aire bien égale.
    • Un chemin bien égal.
    • Une allée bien égale.
  5. Indifférent, sans importance.
    • Tout lui est égal.
    • Qu’on l’approuve, qu’on le blâme, tout lui est égal.
    • Cela m’est égal. Des deux choses en question, des deux partis proposés, on n’aime pas plus l’un que l’autre.
    • Qu’il reste ou qu’il s’en aille, cela m’est égal, m’est parfaitement égal.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
égal
\e.ɡal\
égaux
\e.ɡo\

égal \e.ɡal\ masculin (pour une femme on dit : égale)

  1. Celui qui est de même rang, de même nature, de même qualité qu’un autre.
    • Le trisaïeul de son trisaïeul était l’égal, le compagnon, le pair du roi ; à ce titre il est lui-même d’une classe privilégiée, celle des gentilshommes ; […]. — (Hippolyte Taine, Philosophie de l’art, Germer Baillière, Paris, 1865, page 134)

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • égal sur le Dico des Ados 

RéférencesModifier