égalisable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1841) Dérivé de égaliser avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
égalisable égalisables
\e.ɡa.li.zabl\

égalisable \e.ɡa.li.zabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être égalisé.
    • Mais un cas pareil se présente rarement, et par le fait l’échange des produits en nature exigerait la plupart du temps, non pas deux ou trois parties contractantes seulement, mais un bien plus grand nombre ; ce qui, joint à la nécessité d’échanger des valeurs égales ou égalisables, rend ce procédé impraticable, du moins à une époque avancée de l’industrie. — (Louis Rousseau, Cours d’économie sociale, huitième leçon, dans L'Université catholique, n° 61, janvier 1841, page 7)
    • L’angoisse prépare le psychisme, par le surinvestissement des systèmes récepteurs, à anticiper le surgissement possible du trauma et à mobiliser une énergie interne égalisable autant que possible à l’excitation externe. — (Carole Damiani, Les victimes : violences publiques et crimes privés, Bayard, 1997, page 118)
    • Le capitalisme ancien était une machine à produire de la généralité, une machine utilisant la force de travail des individus, égalisable, assimilable et planifiable, c’est-à-dire ce qu’il y a de puissance de généralité en eux, sans se préoccuper de savoir qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme, d’un jeune ou d’un vieux, d’un Français ou d’un immigré. — (Pierre Rosanvallon, Le projet social-démocrate est définitivement achevé, dans Le Monde, 26-27 mai 2002)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier