égrappage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir égrapper

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
égrappage égrappages
\e.ɡʁa.paʒ\
 
Modes d'égrappage du raisin au 19e siècle

égrappage \e.ɡʁa.paʒ\ masculin

  1. Action d’égrapper les raisins, les groseilles, etc.
    • L’égrappage donne un vin moins spiritueux, et en général plus difficile à garder. La fermentation a plus de force et de régularité quand on n'a pas égrappé : la grappe devient donc un ferment utile. — (Charles-Louis Cadet de Gassicourt, Dictionnaire de Chimie, vol.4, p.57, 1803)
    • L'observation de la rafle à des températures supérieures à 12° montre que celle-ci est plus souple voire caoutchouteuse ce qui rend l’égrappage plus difficile. À des températures comprises entre 5 et 12°, la rafle est plus ferme et l’égrappage plus facile. — (Claude Gros & Stéphane Yerle, Guide pratique de la vinification en rouge, p.43, Dunod, 2009)
    • Les raisins vendangés vont d'abord subir l’égrappage (ou éraflage) qui consiste à égrener les grappes, de façon aujourd'hui mécanique, afin d'éliminer la rafle qui contient des tannins astringents et râpeux souvent indésirables. — (Martine Camilleri, Vin sur 20, p.158, Ellébore, 2005)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  égrappage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : groseille.

TraductionsModifier

RéférencesModifier