élégante

Voir aussi : elegante

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de élégant, avec le suffixe -ante.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
élégante élégantes
\e.le.ɡɑ̃t\

élégante \e.le.ɡɑ̃t\ féminin

  1. Celle qui affecte l’élégance dans sa toilette et dans ses manières. (pour un homme, on dit : élégant)
    • À cette époque, le Jardin Turc fut le rendez-vous des élégants et élégantes du Marais, du faubourg Saint-Antoine et lieux circonvoisins. — (Honoré de Balzac, Les Employés, édition définitive)
    • Dans la Rome du Ier siècle , les élégantes de la société aisée étaient très friandes des objets exotiques de luxe, et tout particulièrement des étoffes de soie, dont l’origine unique était le lieu appelé par les Romains pays de Sèvres, c’est-à-dire la Chine. — (Claude Hagège, Dictionnaire amoureux des Langues, Plon/Odile Jacob, 2009, page 371, ISBN 978-2-259-20409-5)
  2. (Malacologie) Autre nom donné au cyclostome élégant (Pomatias elegans).
    • Le cyclostome élégant est appelé également élégante striée (Pomatia elegans).

SynonymesModifier

poisson

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin élégant
\e.le.ɡɑ̃\

élégants
\e.le.ɡɑ̃\
Féminin élégante
\e.le.ɡɑ̃t\
élégantes
\e.le.ɡɑ̃t\

élégante \e.le.ɡɑ̃t\

  1. Féminin singulier de élégant.
    • Je fus bien imprévoyant en sollicitant cette lettre où vous commencez à dérouler l’élégante rubannerie de vos idées. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Si la joie d’un bal eût reflété ses teintes rosées sur ce visage pâle ; si les douceurs d’une vie élégante eussent rempli, eussent vermillonné ces joues déjà légèrement creusées ; si l’amour eût ranimé ces yeux tristes, Victorine aurait pu lutter avec les plus belles jeunes filles. — (Honoré de Balzac, Le Père Goriot, 1835)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier