FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du wallon liguer ; alayer en berrichon ; éliguer en normand. Du préfixe é- et du vieux haut allemand lah (« incision des arbres »). Étymologie donnée par Grandgagnage et approuvée par Diez. Dans cette hypothèse très probable, il faut regarder elarguer d’Olivier de Serres ou comme un autre mot ou comme une transformation vicieuse, par assimilation avec large, d’élaguer.

Verbe Modifier

élaguer \e.la.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Foresterie) Ébrancher jusqu’à une certaine hauteur ou éclaircir en coupant une partie des branches.
    • Il faut avoir soin de les élaguer convenablement et de détruire le gui parasite qui les envahit fréquemment. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
    • Ensuite, il est impératif de n’élaguer que les branches mortes […] — (Catherine Bourgeois, Éric Sevrin, Jean Lemaire, Le Châtaignier, un arbre, un bois, 2004)
    • (Absolument) Voici venu le moment d’élaguer.
  2. (Figuré) Retrancher dans un ouvrage de l’esprit ce qui l’allonge inutilement et nuit à sa force, à son éclat.
    • Cet exorde a besoin d’être élagué.
    • Il faudrait élaguer cette scène.
    • Élaguer un discours, un poème.
    • Il y a beaucoup à élaguer dans ce développement.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier


AnagrammesModifier

RéférencesModifier