Étymologie

modifier
(1899)[1] De l’anglais electrocute[1].

électrocuter \e.lɛk.tʁɔ.ky.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’électrocuter)

  1. Atteindre, souvent mortellement, par une décharge d’électricité.
    • Tout porte à croire qu’ils auraient été électrocutés par l’appareil défectueux, selon les autorités. — (Agence QMI, Électrocutés dans le spa d’un tout-inclus au Mexique: un touriste décédé et sa femme dans un état critique, Le Journal de Québec, 13 juin 2024)
  2. Exécuter d’une décharge électrique.
    • Ces dévastateurs de l'humanité, les explosifs, les avions de bombardement, les gaz mortifères, font partie de la plus haute science, au même titre que la chaise à électrocuter et que les alcaloïdes hypertoxiques. — (Léon Daudet, Vingt-neuf mois d'exil, Grasset, 1930, page 127)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) (Pronominal) S’électriser, se blesser, parfois mortellement, avec un courant électrique.
    • « Ton père s’est électrocuté avec son appareil. J’ai dû le transporter à l’hôpital. En taxi. Il est dans le coma, mais les médecins prétendent que ce n’est pas grave. » — (Le lit de procuste, page 325, André Kédros, 1957)

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. a et b « électrocuter », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage