électuaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin electuarium, d'après electus, « choisi, excellent », du grec ἐκλεικτόν, ekleikton, « électuaire », de ἐκλείχειν, ekleikhein, « lécher »[1][2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
électuaire électuaires
\e.lɛk.tɥɛʁ\
 
Pot d'apothicaire contenant de l'électuaire de Psyllium.

électuaire \e.lɛk.tɥɛʁ\ masculin

  1. (Pharmacie) Préparation consistant en un mélange de poudres et de pulpes avec du sirop.
    • Nous passâmes outre, et comme nous étions encore dans la matinée, nous prîmes au coin d’une rue deux tasses d’électuaire et bûmes de l’eau-de-vie que nous donna gratuitement une coquine après avoir souhaité la bienvenue à mon instituteur. — (Francisco de Quevedo y Villegas traduit par Restif de La Bretonne, El Buscón, la Vie de l’Aventurier Don Pablos de Ségovie, chapitre XV, page 147.)
    • Sachez, mon neveu, […], que l'on pile en un mortier tout ou partie de ces pierres selon la dose prescrite en un droguier. Et les ayant ainsi réduites en poudre fort fine, on les mélange à une quantité égale de miel, façonnant le tout en une sorte de pâte que nous nommons électuaire et qu'en raison de son précieux contenu, nous présentons au malade dans une petite boîte d'ébène. — (Robert Merle, En nos vertes années, IV., 1979)
    • Électuaire laxatif, émollient.
    • L’orviétan était une espèce d’électuaire.
    • L'électuaire est une forme galénique pâteuse administrée par voie orale. Cette forme est aujourd'hui obsolète. Il était généralement constitué de poudres ou de pulpe végétale mélangées à du sirop ou, plus souvent, à du miel.
    • La thériaque était un électuaire.

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier