Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De émotion. À rapprocher de commotionner.

Note : Ce terme est souvent considéré comme un barbarisme. Il correspond à une tendance de fond du français d’utiliser les verbes du premier groupe de préférence à ceux du troisième (ici émouvoir), à la conjugaison trop compliquée.

Verbe Modifier

émotionner \e.mo.sjɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Causer une vive émotion.
    • C'est une enfant qui s'émotionne bien facilement. — (Thérèse de Lisieux, manuscrit dédié à la Révérente Mère Agnès de Jésus, Premiers souvenirs ; reproduit dans : Manuscrits autobiographiques de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Éditions de l'Office central de Lisieux, coll. Le Livre de Vie, Lisieux-Paris, 1962, page 28)
    • Tout à coup, Jim Horva chancela.
      – Cela vous émotionne à ce point ? demanda Goodfield en riant.
      — (Jean Ray, La Maison hantée de Fulham Road, 1933, édition 1998, ISBN 2871535493)
    • Hélène ne s’émotionnait pas autrement de cette terrible accusation qui pesait désormais sur elle, elle avait confiance en sa bonne étoile et, se croyant certaine de pouvoir s’innocenter rapidement, la jeune fille se contentait de hausser les épaules, de secouer la tête. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Le train perdu, 1912, chapitre VIII)

SynonymesModifier

TraductionsModifier