Voir aussi : enorme

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1340) « qui s’écarte de la règle » ; (1547) « de dimensions extraordinaires ». Du latin enormis (« hors norme »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
énorme énormes
\e.nɔʁm\

énorme \e.nɔʁm\ masculin et féminin identiques

  1. Qui excède de beaucoup la grandeur ou la grosseur habituelle.
    • Près du commissariat […] un magasin de nouveautés s’intitulait, en lettres énormes également : À la Belle Polonaise […] — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • L’énorme rouf construit sur l’embarcation et son gréement, démontraient l’inexpérience totale que son propriétaire avait des choses de la mer […] — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Je fourre l’énorme pistolet dans mon froc et voilà le canon qui glisse dans mon slip. Je n'arrive pas, assis, à l’extirper. — (Michel-Jacques Aubin, Les Caractériels, Éditions Publibook, 2007, p. 391)
  2. (Par hyperbole) Qui dépasse la mesure commune. — Note : Se dit tant au sens physique qu’au sens moral.
    • Les assaillants, amplement pourvus d’explosifs, causèrent, tant à Berlin qu’en Franconie, des dommages énormes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 411 de l’éd. de 1921)
    • Mais Lili achevait de parler et modulait des mots énormes comme une flûte angélique. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre X)
    • Il m'introduisit ensuite dans le bureau où siégeait son supérieur, monsieur Omochi, qui était énorme et effrayant, ce qui prouvait qu'il était le vice-président. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 9)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier