FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Terme emprunté à l’arabe andalou via le latin médiéval spinachium et peut-être l’ancien occitan espinar, de l’arabe-persan اسفناج, isfinaj de même sens[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
épinard épinards
\e.pi.naʁ\
 
Feuilles d’épinards.

épinard \e.pi.naʁ\ masculin

  1. (Botanique) Plante potagère dicotylédone, à graine épineuse, dont les feuilles hastées et d’un vert foncé sont comestibles et se mangent cuites ou crues.
    • Le bois flambait, la braise craquait, et, sur la longue table de la cuisine, parmi les quartiers de mouton cru, s’élevaient des piles d’assiettes qui tremblaient aux secousses du billot où l’on hachait des épinards. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Le mari et la femme étaient occupés, l’un à servir une pâtée verte, qu’il coupait avec une sorte de truelle et qui, disait-il, était des épinards ; l’autre était en discussion avec une pratique pour un sou rendu en moins. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Comme la chicorée, les épinards ont besoin d'être cuits à grande eau, — (F.Delahaye, La cuisine des petits ménages, 1882)
    • Parmi d’anciens potagers envahis par les ronces, un seul était à peu près émondé et des plants d’épinards et de carottes y alternaient avec les vasques givrées des choux. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

NotesModifier

En cuisine, ce mot s’utilise toujours au pluriel.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   épinard figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : légume.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • épinard sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier