Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En ancien français espingle ; selon Diez [1], du latin spinula (« petite épine ») (et non pas de son diminutif spinicula) avec un g intercalaire. Les dialectes français ont : éplingue en champenois, épieule en picard. Spinula est le diminutif de spina (« épine »).
Auguste Scheler [1], soulignant le caractère exceptionnel du g intercalaire, lui préfère une origine germanique : de Spange (« agrafe ») via un diminutif Spangel, Spengel et Spingel présent dans certains dialectes germaniques.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
épingle épingles
\e.pɛ̃gl\
 
Épingle de couture
 
Épingle de bureau

épingle \e.pɛ̃ɡl\ féminin

  1. Petite tige de métal (laiton, cuivre, fer, acier, etc.) terminée par une pointe à un bout et, de l’autre, par une tête → voir tête d’épingle.
    • Épingle blanche.
    • Attacher avec une épingle.
    • Il s’est enfoncé une épingle dans le doigt.
  2. (Familier) Chose de très petite valeur.
    • Cela ne vaut pas une épingle, je n’en donnerais pas une épingle.
    • Je m’en soucie comme d’une épingle.
    • Ces deux choses se ressemblent tellement que j’en donnerais le choix pour une épingle.
  3. (Par extension) Bijou en forme d’épingle, dont la tête, porte quelque pierrerie ou quelque autre ornement, et qui sert aux hommes à fixer la cravate ou aux femmes à maintenir leur chapeau.
    • Jusqu’aux cravates, au petit nœud suavement bloqué par une épingle dans l’échancrure du col, jusqu’au feu d’un vrai diam’ et au cuir mat du bracelet-montre, on sentait ces messieurs soucieux de leur mise. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Épingle de diamant.
    • Épingle d’or.
    • Faire monter un camée, une médaille en épingle.
  4. (Vieilli) Offense légère, mais souvent répétées, faites à une personne. On dit « pique » aujourd'hui.
    • Coups d’épingle, Piqûres d’épingle.
    • Elle se sauvait souvent pour pleurer toute seule, car ces questions lui entraient dans la peau comme des épingles. — (Guy de Maupassant , Histoire d’une fille de ferme, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 100.)
  5. (Vieilli) Dons et gratifications que l’on ajoutait au prix d’un marché, d’un service rendu.
    • Il a fallu payer telle somme et tant pour les épingles.
  6. (Marine) Petit brin de fil d'acier qui déborde d'un câble et résulte de la rupture d'un des fils qui constitue le câble.
    • Pendant la manœuvre, il s'est déchiré la main sur une épingle.
  7. (Cuisine) Filet de glace qui se forme dans un crème glacée.
  8. (Technique) Goutte de plomb fondu qui fait saillie à l'intérieur d'un tuyau du même métal suite à une soudure.

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   épingle figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bijou.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe épingler
Indicatif Présent j’épingle
il/elle/on épingle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’épingle
qu’il/elle/on épingle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
épingle

épingle \e.pɛ̃ɡl\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de épingler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de épingler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de épingler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de épingler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de épingler.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • épingle sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier