Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin epicus (« épique ») du grec ancien ἐπικός, epikós, dérivé de ἔπος, épos (« parole »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
épique épiques
\e.pik\

épique \e.pik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui raconte une épopée.
    • Poète épique.
    • Le poème épique raconte, le poème dramatique représente.
    • L’Iliade, la Chanson de Roland, la Jérusalem délivrée sont des poèmes épiques.
  2. Qui est propre à l’épopée ou qui s’y applique.
    • Le genre épique.
    • Donner la forme épique à un récit.
    • Des vers épiques.
    • Il prend le ton épique lorsqu’il devrait être simple.
  3. (Figuré) Qui est digne de figurer dans une épopée. — Note : Ce sens peut être ironique.
    • De héros épique, Mémed devient bandit d’honneur: c'est sa manière d’entrer dans la légende, en conciliant son impossible retour avec son aura […]. — (Jean-Pierre Deléage, Yachar Kémal: forgeron obligé d'écriture, 1998, p.197)
  4. (Figuré) Extraordinaire, inimaginable.
    • Ce fut épique.
    • Ce fut une scène épique.
    • Une bouffe épique pour une dalle épique.

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier