FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) Du latin epistolarium (« épistolaire »).
(Nom commun 2) Du bas latin epistolaris.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
épistolier épistoliers
\e.pis.tɔ.lje\

épistolier \e.pis.tɔ.lje\ masculin (pour une femme on dit : épistolière)

  1. (Littérature) Celui, celle qui écrit beaucoup de lettres, qui excelle dans l’art de les écrire.
    • Deux lettres de l’épistolier célèbre qu’était Nicolas Heinsius ouvrent le choix des lettres de ses amis à Roland qui terminent les lettres philosophiques. — (Roger Duchêne, Correspondances: mélanges offerts à Roger Duchêne, éditeur Gunter Narr Verlag, 1992)
    • Outre ces qualités communes, si l’on observe dans les portraits le contexte immédiat de la mention d’un talent d’épistolier, on en relève d’autres, plus spécifiques, qui permettent de distinguer les différents auteurs de lettre et de cerner des styles. — (Marie-Gabrielle Lallemand, La lettre dans le récit, éditeur Gunter Narr Verlag, 2000)
    • Leblanc aime exagérer, ça fait aussi partie de la personnalité de ce sympathique et infatigable épistolier. — (Nuit blanche, n° 154, printemps 2019, p. 16.)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
épistolier épistoliers
\e.pis.tɔ.lje\

épistolier \e.pis.tɔ.lje\ masculin

  1. (Liturgie) Livre qui contient les écrits liturgiques : Actes des Apôtres, épîtres, Apocalypse.
    • On donne le nom d’Epistolier au livre qui renferme les Épitres qui doivent être chantées. — (Pascal Migne, Origines et raison de la liturgie catholique en forme de dictionnaire, Migne, 1846)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

→ voir lectionnaire

Voir aussiModifier

RéférencesModifier