FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Dénominal d’éponge. (On trouve en 1582 spongier, du latin spongiare.)

Verbe Modifier

éponger \e.pɔ̃.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Étancher, enlever un liquide avec une éponge, avec un tissu spongieux.
    • Avram épongea le sang, traça un autre trait dans la mince épaisseur de graisse marbrée, épongea de nouveau, enfonça le scalpel dans le muscle du ventre jusqu’à ce qu’apparaisse la matrice proprement dite. — (Matt Cohen, Le Médecin de Tolède, traduction Elisabeth Gille, Libretto, éditions Phébus, 2002)
    • Le lendemain, le sol de la cuisine était recouvert d’eau. [...] Clarisse avait emmené Gaspard à l’école pendant que Monsieur Zerozkiezwich épongeait le lino sans déceler l’origine de la fuite. — (Géraldine Maillet, French manucure, Flammarion, 2010)
  2. Essuyer, sécher avec un tissu absorbant.
    • Une sueur froide mouillait les tempes de Félicité. La Simonne l’épongeait avec un linge, en se disant qu’un jour il lui faudrait passer par là. — (Gustave Flaubert, Un Cœur simple, Georges Charpentier, 1877)
    • Dans son coin, Paul Hans fredonnait une chanson en s’épongeant le cou, chassant à grands gestes les nuées de moute-moute qui s’acharnaient sur la peau ruisselante de son visage. — (Jacques Bourderon, Corrida à Brazza, Denoël, 1965, chapitre XIII, page 88)
  3. (Figuré) Résorber.
    • Il est d’ailleurs maintes fois arrivé qu’on puisse lire dans la presse que certains de ces avoirs pouvaient permettre, dans certains États, d’éponger la totalité de la dette extérieure de l’État. — (Silvestre Piam, L’initiative PPTE dans le cercle vicieux des conditionnalités libérales, dans La dette africaine : l’état des savoirs, L’Harmattan, 2008, page 17)
    • Ce n’est pas, en tout cas, le remboursement de la dette qui suffirait à éponger l’immoralité qui domine le cours du monde. — (Jean-Clet Martin, Asservir par la dette, Max Milo, 2016)
  4. (Argot) Faire jouir (un homme) sexuellement.
    • Porto ou Xérès, il s’agissait de liquides hors-commerce, legs d’un baronnet folingue que Nora avait épongé dix piges durant. — (Albert Simonin, Une balle dans le canon, Série noire, Gallimard, 1958, page 101)
    • J’me décale comme ça, j’arrive à lui appuyer sur la tête, j’ai réussi à m’ faire éponger en roulant, tu vois ! — (Catherine Breillat, dialogue du film Parfait Amour !, 1996)
    • Je me souviens aussi de la porte de Brandebourg où je me fais éponger par l’une des blondasses qui sévissent aux alentours. — (Dominique Alderweireld, Moi, Dodo la Saumure, Denoël, 2013)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier