équanime

Voir aussi : equânime

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Du latin aequanimus, composé de aequus (« égal ») et de animus (« âme, cœur »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
équanime équanimes
\e.kwa.nim\

équanime \e.kwa.nim\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Dont l’humeur reste égale.
    • […] ; M. de Chevreuse, toujours équanime, toujours espérant, toujours voyant tout en blanc, essaya de nous prouver, par ses raisonnements de physique et de médecine, qu’il y avoit plus à espérer qu’à craindre, avec une tranquillité qui m’excéda et qui me fit fondre sur lui avec assez d’indécence, mais au soulagement de Mme de Chevreuse et de ce peu qui étoit avec eux. — (Louis de Rouvroy de Saint-Simon, Mémoires de Saint-Simon, 1829, tome 10, chapitre IV)
    • L’histoire physique du monde serait rapidement épuisée, laissant place à des propriétés de plus en plus seules, qui clignoteraient faiblement dans l’éternité – si la main d’un dieu équanime ne vient pas fermer les yeux effrayés de cet univers sans vie. — (Aurélien Bellanger, La Théorie de l’information, Gallimard, 2012, page 396)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier