Étymologie

modifier
De l’ancien français airable, du latin médiéval acerabulus (attesté dans les gloses), composé du latin acer (« érable ») et du gaulois *abalo- (« pomme »).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
érable érables
\e.ʁabl\
ou \e.ʁa.blə\
 
Feuilles d’érable sycomore.
 
Une disamare, ou akène (fruit) double d’érable champètre.
 
La feuille d’érable est un symbole du Canada.
 
Un érable à sucre.

érable \e.ʁabl\ ou \e.ʁa.blə\ masculin

  1. (Botanique) Genre d’arbre qui croît naturellement dans les régions tempérées à feuilles opposées, pétiolées et palmatilobées, généralement simples, dont le fruit est une disamare formée de 2 samares réunies à la base, et dont plusieurs espèces fournissent une liqueur qui peut être convertie en sucre par évaporation.
    • Les papillons de nuit (hétérocères) suivants (classés par famille) se nourrissent d’érables :
      - pudibonde, orgyie pudibonde, Calliteara pudibunda (Lymantriidae),
      - anisote de l’érable, papillon rose et jaune, Dryocampa rubicunda,
      - polyphème d’Amérique, Antheraea polyphemus,
      - saturnie cécropia, Hyalophora cecropia (Saturniidae).
    • En cas d’attaques pathogènes, comme la maladie de la suie sur l’érable, si on a d’autres essences, elles vont supporter le choc. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 27 janvier 2023, page 3)
    • J’écris ces lignes dans la cabine du Firecrest. Le teck et le bois d’érable brillent. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La grille de bois s’ouvre sur une allée bordée d’érables. — (L’actualité, 1er août 2004)
    • Ifs, érables, hêtres et lierre contribuent aujourd’hui encore à préserver la fraîcheur de ce lieu ombragé, propice au repos et à la contemplation, l’extrémité du belvédère offrant une vue spectaculaire sur le lac et, à l’horizon, sur le Parlement européen. — (Le Point, 20 octobre 2005)
  2. Bois tiré de cet arbre.
    • L’érable sert à la fabrication d’avirons et de mécanismes pour les moulins à eau ou à vent. On l’utilise aussi pour faire du charbon de bois. — (Jacques Lacoursière, Histoire populaire du Québec, vol. 1, « Des origines à 1791 », 2013, p. 331.)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Hyperonymes

modifier

Hyponymes

modifier

(exemples)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • érable sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier