FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin eructare.

Verbe Modifier

éructer \e.ʁyk.te\ intransitif et transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Médecine) Rendre bruyamment par la bouche les gaz contenus dans l’estomac.
  2. (Figuré)
    • Les navires marchands, les bateaux à vapeur, dont les cheminées éructent de la vapeur bicolore, s’approchent davantage du bord à cause de leur plus faible tonnage et forment les premiers plans de ce grand tableau naval. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  3. (Figuré) Communiquer verbalement (menaces, insultes, etc.)
    • Il éructa un monologue pointillé et haché par une série de soubresauts et de hoquets. — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Dans ce « oh ! », éructé du fin fond de la gorge, un monde de haine tenait. — (Georges Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 1893)
    • Amir Attaran, dont on parle beaucoup ces jours-ci, n’est pas vraiment intéressant en lui-même. Il éructe, il insulte, il fait tourner en boucle les quelques étiquettes qu’il croit devoir coller au Québec. — (Mathieu Bock-côté, Pour Singh, vomir sur le Québec n’est pas grave, Le Journal de Québec, 25 mars 2021)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier