ésérine

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De éseré, nom donné en Afrique à la fève de Calabar, avec le suffixe -ine.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ésérine ésérines
\e.ze.ʁin\
 
La fève de Calabar, graine toxique d'où est tirée l'ésérine, cause de nombreux décès.

ésérine \e.ze.ʁin\ féminin

  1. (Pharmacologie) (Chimie) Alcaloïde extrait de la fève de Calabar.
    • L’ésérine provoque un myosis, un spasme de l’accommodation, une chute de la pression intra-oculaire, une hyperhémie de la conjonctive et une lacrymation. D’une manière générale, l’ésérine favorise la transmission neuromusculaire, ce qui se traduit par l’apparition de fasciculations. — (Acétylcholinomimétiques indirects – Inhibition de la destruction : anticholinestérasiques, pharmacorama.com, consulté en 2017.)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • ésérine sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier