établissement

Voir aussi : Etablissement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Composé de établir, établisse et -ment.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
établissement établissements
\e.ta.blis.mɑ̃\

établissement \e.ta.blis.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’établir.
    • Pendant les premiers jours de l’établissement de mon vannier, je ne passais point devant sa boutique sans que les battements de mon cœur ne s’accélérassent. — (Honoré de Balzac, Le Médecin de campagne, 1833, édition de 1845, chapitre premier)
    • Le pacage (par les moutons) est l'utilisation usuelle de ces friches : on aboutit alors à la prairie à Primula officinalis. Une fauche régulière permettrait l’établissement d'une arrhénathéraie mésophile. — (Marcel Bournérias, Guide des groupements végétaux de la région parisienne, SEDES, 1968)
  2. Situation sociale, emploi, profession, métier.
    • Il s’est donné beaucoup de peine pour l’établissement de ses enfants.
    • Ce père a été heureux dans l’établissement de ses filles, il les a bien mariées.
  3. Exposition accompagnée de preuves.
    • L’établissement d’un fait, d’un droit.
  4. Ce qui est établi pour l’utilité publique, pour l’exercice ou l’exploitation d’une industrie, etc.
    • La ville exécute aujourd'hui […] une nouvelle installation hydraulique. Cet établissement comprendra 15 turbines à 800 chevaux chacune, soit une force totale de 12.000 chevaux. — (La Suisse circulaire, Guide Conty, 8e édition, 1894, page 70)
    • Le père Dodu m'apprit qu'il était fort question du mariage de Sylvie avec le "grand frisé", qui voulait aller former un établissement de pâtisserie à Dammartin. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
    • Ces jeunes gens ressentent d'autant moins de scrupules que ces établissements bancaires ont poussé leurs familles au surendettement à coups de « crédits conso » répétés, un jour pour un nouveau canapé, un autre pour un écran plat. — (David Thomson, Les Français jihadistes, Éditions Les Arènes, 2014)
  5. (Spécialement) (Absolument) (Éducation) Établissement scolaire : collège ou lycée.
    • Et cette identité peut fort bien se décliner de la façon la plus typée qui soit : non seulement ces jeunes refusent d’abandonner leur identité Beatles au seuil de l’établissement qu'ils fréquentent, mais ils se réclament d'une posture rebelle qui ne prédispose ni à la discrétion ni à l’invisibilité. — (Christian Le Bart, Les fans des Beatles: Sociologie d'une passion, Presses universitaires de Rennes, 2000, page 151)
    • En septembre 2010, les ministres de l’Intérieur, Brice Hortefeux, et de l’Éducation, Luc Chatel, se rendent ensemble dans un lycée de Seine-et-Marne, à Moissy-Cramayel. Ils doivent y installer le premier des cinquante-trois « policiers référents » chargés d'assurer la sécurité dans les établissements difficiles. — (Sophie Coignard, Le Pacte immoral, éditions Albin Michel, 2011, chapitre 4)
  6. (Marine) L’heure de la haute mer.
    • L’établissement d’un port, d’une baie.
  7. (Par extension) (Vieilli) Tableau qui indique les marées des principaux ports de mer.
    • Établissement des marées.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   établissement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : boutique.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier