Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Etain, Étain

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1596) En ancien français estain, du latin stannum, peut-être d’origine gauloise[1] (selon Pline, l’étamage est une invention des Gaulois).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
étain étains
\e.tɛ̃\
 
L’étain (1) dans le tableau périodique des éléments.

étain \e.tɛ̃\ masculin

  1. (Chimie) (Métallurgie) (Indénombrable) Métal blanc et léger, de numéro atomique 50 et symbole chimique Sn. On l’utilise pour fabriquer des ustensiles de ménage.
    • Plus tard on a reconnu que les acides chromique, chlorique, borique, acétique,et oxalique, ainsi que les chlorures de magnésium et d’étain, et enfin les aluns, se comportaient comme l’acide fluorhydrique. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Elles sont confuses et mêlées de légendes ; plusieurs de ces dernières avancent que Joseph d’Arimathée, possédant des mines d’étain en Cornouailles (les Cassitérides des Phéniciens), était venu s’installer à Glastonbury. — (Berthe Gavalda, Les Églises en Grande-Bretagne, PUF, Que sais-je ?, 1959, page 7)
    • Cette salle ressemblait à toutes les salles de cabaret ; des tables, des brocs d’étain, des bouteilles, des buveurs, des fumeurs ; peu de lumière, beaucoup de bruit. — (Victor Hugo, Les Misérables, II, 3, 1, 1862)
  2. (Brocante) Objet en étain ou en potin. Il est généralement utilisé au pluriel.
    • Ces étains sont admirablement ciselés.

DérivésModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

étain \e.tɛ̃\ invariable

  1. De la couleur de l’étain, blanc pur ou gris mat. #EDEDED

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • étain sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Le thésaurus couleur en français  

RéférencesModifier