FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français estanc, écrit avec un ‹ g › final depuis le XVe siècle en raison d’une fausse régression au latin stagnum.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
étang étangs
\e.tɑ̃\
 
Un petit étang.

étang \e.tɑ̃\ masculin

  1. Grand amas d’eau retenu par une chaussée naturelle ou artificielle.
    • […], après une autre étape de quatre heures, atteignons Souk El-Arbâ (le marché du mercredi), dans un cirque rocheux où les pluies ont formé de nombreux étangs regorgeant d’oiseaux aquatiques : canards, poules d’eau, bécassines, hérons, etc. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 152)
    • […] la multitude de tourbières et d’étangs, qui parsèment ce plateau à hydrographie indécise, représente autant de cuvettes d’origine glaciaire donnant à cette région l’aspect triste et désolé d’un paysage finlandais. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 17)
    • Tous les étangs gisent gelés,
      Mon âme est noire ! où-vis-je ? où vais-je ?

      — (Émile Nelligan, Soir d'hiver (poème), 1898)
    • Étang salé, étang qui communique avec la mer.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • étang sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier