Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Faisait esternuder en ancien français ; du latin sternutare (« éternuer souvent »), fréquentatif de sternuere (« éternuer »).

Verbe Modifier

éternuer \e.tɛʁ.nɥe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Expirer violemment, avec un mouvement convulsif des muscles, à la fois par le nez et par la bouche.
    • Il éternue souvent.
    • Nous ne restons pas très longtemps parce que la poussière nous fait bientôt éternuer et pique nos yeux. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  2. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Mais c’est tout un orchestre et chacun sa partition
      Il y a les canards qui cancanent, des hérons qui glottorent, les poules d’eau qui coucassent et leurs cousines les foulques éternuent, les moineaux chuchètent tandis que les mésanges zinzinulent et les hirondelles gazouillent. Heureusement les carpes sont muettes […].
      — (Horus, « Vivaldi en excursion : Canal Louvain-Dyle », le vendredi 15/06/2007, sur le site Bord à Bord Fluvial : Voir et savoir le fluvial (http:/bab.viabloga.com))

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier