évaporateur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De la racine de évaporation avec le suffixe -eur.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
évaporateur évaporateurs
\e.va.pɔ.ʁa.tœʁ\
 
Ensemble de deux évaporateurs pour la décompression de gaz naturel liquéfié.

évaporateur \e.va.pɔ.ʁa.tœʁ\ masculin

  1. Appareil qui vaporise un liquide.
    • La vaporisation se fait, soit dans des évaporateurs à eaux de ruissellement, soit dans des vaporisateurs à flamme submergée. — (Recherche et production du pétrole et du gaz: réserves, coûts, contrats, Editions TECHNIP, 2002, page 157)
    • Nous avons vu que la pression est la même dans l’évaporateur et l'absorbeur, mais le mélange de gaz ammoniac-hydrogène dans l’évaporateur a une densité plus forte que celle de l'hydrogène dans l'absorbeur où le gaz ammoniac est absorbé par la solution pauvre. — (Pierre Rapin, ‎Patrick Jacquard & ‎Serge Sandre, Formulaire du froid, Dunod, 15e éd., 2014, p. 121)
    • En continuant à monter plus haut en pression, l'on peut multiplier encore les effets de vapeur; on le peut aussi en augmentant les surfaces de chauffe des évaporateurs à mesure que la température de la vapeur diminue. — (Brevet n° 51917, en date du 12 novembre 1861, à M. Savalle pour un appareil servant à l' évaporation des liquides et des jus sucrés, dans Description des machines et procédés pour lesquels des brevets d'invention ont été pris sous le régime de la loi du 5 juillet 1844, Paris : Imprimerie nationale, 1873, vol. 81, page 66)

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir vapeur

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin évaporateur
\e.va.pɔ.ʁa.tœʁ\

évaporateurs
\e.va.pɔ.ʁa.tœʁ\
Féminin évaporatrice
\e.va.pɔ.ʁa.tʁis\
évaporatrices
\e.va.pɔ.ʁa.tʁis\

évaporateur

  1. Relatif à l’évaporation.
    • Et ce résultat montre avec évidence que le rôle évaporateur de la chaudière s'accroit tout aussitôt l'admission de l'air et qu'il est indépendant de l'état du feu. — (François Moigno, Sciences anglaises: son bilan au mois d'août 1869, Paris : au journal les Mondes & chez Gauthier-Villars, 1872, page 382)
    • La bouillie bourguignonne (à la soude) assez favorable au début, perd avec le temps de sa faculté évaporatrice et se montre nettement inférieure à la bouillie bordelaise (à la chaux). — (Bulletin international du vin, éd. F. Alcan, 1941, vol. 14, page 131)
    • L'azote en ébullition parcourt alors une série de plaques évaporatrices sur lesquelles sont disposés les produits. — (La Revue générale du froid, Association Française du Froid, 1969, vol. 60, n° 1-6, page 546)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier