éveiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1175) Chrétien de Troyes. Du latin populaire exvigilare (« s’éveiller »), issu du latin vigilare (« être éveillé »), bâti sur le latin vigil (« attentif ») qui a donné vigilant.

Verbe Modifier

éveiller \e.ve.je\ ou \e.vɛ.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’éveiller)

  1. Passer du sommeil à la veille.
    1. Tirer du sommeil.
      • Le chant des coqs, l’aboiement des chiens, les appels des oiseaux l’éveillèrent. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 99 de l’éd. de 1921)
      • Il prêta l’oreille. Rien ne remuait dans la maison. Le bruit du gond rouillé n’avait éveillé personne. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, 2, 11 ; 1862)
    2. (Pronominal) Sortir du sommeil.
      • Deux berceaux côte à côte, dans sa chambre, renfermait les deux petits corps. La nuit, Zaheira s’éveillait pour leur donner le sein. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
      • Il s’éveille tous les jours à une certaine heure.
      • Elle s’est éveillée en sursaut.
      • On emporterait la maison, qu’il ne s’éveillerait pas.
      • S’éveiller au bruit.
      • Vous paraissez tout endormi, éveillez-vous.
  2. (Figuré) Déclencher (un sentiment chez quelqu’un).
    1. Faire naitre, susciter.
      • Et chacun de me plaisanter ; ma jeunesse à son lever, mon parfum de fille fraîche, ma chair toute neuve en son premier éclat éveillaient chez les hommes de sournoises concupiscences, aiguisaient leur regard. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
      • Éveiller la curiosité. Éveiller des soupçons.
    2. (Pronominal) Naitre, éclore, se développer.
      • C’est ainsi en effet que s’éveille dans le cœur humain et que s’impose, même sans droit, l’âcre et bizarre jalousie de la chair. — (Victor Hugo, Les Misérables, III, 6, 8 ; 1862)
      • Son intelligence commence à s’éveiller.
  3. (Figuré) Sensibiliser (quelqu’un à quelque chose, à un sentiment).
    1. Faire sortir de l’ignorance.
      • Éveiller un enfant à la peinture.
    2. (Pronominal) Sortir de l’ignorance.
      • S’éveiller aux arts, à l’amour.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier