être d’attaque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

être d’attaque \ɛtʁ d‿a.tak\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de être)

  1. (Sens figuré) (Familier) Être en pleine forme ; être prêt à agir vigoureusement, énergiquement.
    • Nous volions depuis vingt-six heures et demie. Malgré les soucis et les préoccupations et les efforts successifs, nous étions l'un et l'autre d'attaque. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Mais ma femme n’était pas d’attaque, elle n’en pouvait plus, à bout de course, recrue de fatigue. — (François Mauriac, Le Nœud de vipères, Grasset, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 108)
    • Son imperméable fripé détonnait avec sa nouvelle élégance : il en fit une boule et la jeta dans la corbeille à papiers. Qu'on le rasât de près, qu'on lui fît un massage facial, et une manucure : il serait d'attaque. — (Claude Cariguel, L'insolence, Éditions Robert Laffont, 1967, chapitre 2)
  2. (Algérie) Se dit dune chose de bonne qualité[1].

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Jeanne Duclos, Dictionnaire du français d’Algérie, 1992