île flottante

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
 Composé de île et de flottant.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
île flottante îles flottantes
\il flɔ.tɑ̃t\
 
Une île flottante (1) habitée par les Uros sur le lac Titicaca au Pérou.

île flottante \il flɔ.tɑ̃t\ féminin

  1. (Sens propre) (Écologie) Grand radeau constitué d’amas de tourbe légère ou de roseaux accumulés pouvant parfois se déplacer et être habitable.
    • La plante est un roseau, le « totora », véritable bienfait des dieux puisqu’il est utilisé dans la construction des îles flottantes, des cases et des embarcations, en vannerie, et pour nourrir le bétail ; […] — (Collectif, Petit Futé Pérou 2012-2013, 2012, p. 196)
  2. (Plus courant) (Cuisine) Dessert à base de crème anglaise et de blanc d’œuf montés en neige.
    • Ils dînaient ensemble dans un restaurant à vingt-cinq sous. Salons au premier. Les tables, recouvertes d’une nappe blanche, contiennent six places et semblent avec leurs verres, leurs carafes, leurs huiliers, des tables bien dressées où l’on mange les grands mets des riches : émincé de chevreuil, pommes paille, hachis d’agneau, œufs miroirs, îles flottantes au chocolat. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 155)
    • Le ragoût de Mary, son gratin de pommes de terre et ses endives braisées étaient goûteux à souhait ; quant à son île flottante, elle touchait au sublime. — (Christian Jacq, L’assassin du Pôle Nord, 2014, J Éditions)
    • Sorbet, gâteau au chocolat, tarte au pommes, crème caramel, mousse au chocolat. Je vous récite la litanie mais il n'y a qu'un dessert qui compte : nos îles flottantes. Il est impératif que vous goûtiez nos îles flottantes. Spécialité absolue. — (Paul Emond, Les îles flottantes : théâtre, Éditions Lansman, 2005, page 51)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier