γυναικόβουλος

Grec ancienModifier

ÉtymologieModifier

De γυνή, γυναικός, gunê, gunaikos (« femme ») et βουλή, boulê (« vouloir »).

Adjectif Modifier

γυναικόβουλος, gunaikóboulos \Prononciation ?\

  1. Voulu par une femme.
    • ἐπεὶ δ᾽ ἐπεμνασάμαν ἀμειλίχων [στρ. γ’
      πόνων, ὁ καιρὸς δὲ δυσφιλὲς γαμή
      λευμ᾽ ἀπεύχετον δόμοις
      γυναικοβούλους τε μήτιδας φρενῶν
      ἐπ᾽ ἀνδρὶ τευχεσφόρῳ,
      ἐπ᾽ ἀνδρὶ δᾴοις ἐπεικότως σέβαι.
      τίω δ᾽ ἀθέρμαντον ἑστίαν δόμων
      γυναικείαν <τ᾽> ἄτολμον αἰχμάν. — (Eschyle, Les Choéphores)
      Ayant parlé de ces aventures lamentables, ne dois-je point rappeler le détestable mariage, funeste à ces demeures, et les embûches perfides de la femme ourdies contre l’homme belliqueux que ses ennemis eux-mêmes admiraient pour son courage ? Il faut mépriser le foyer sans feu et la honteuse domination d’une femme. — (traduction)

RéférencesModifier