брехать

RusseModifier

ÉtymologieModifier

Provient d’une forme proto-slave qui a donné les mots suivants : en vieux russe брехати (« aboyer »), en ukrainien бреха́ти (« mentir »), en bulgare бре́хам (« japper, aboyer ; se disputer »), en serbo-croate брѐхати (« perdre son souffle, tousser »), en slovène brę́hati (« s’essouffler »), en tchèque břechati (« japper »), en polonais brzechać (« aboyer »). On trouve par ailleurs les mots suivants : en serbo-croate брѐктати (« renâcler »), en polonais brzechotać, brzechtać (« aboyer, japper »), en vieux tchèque břeče (« il dit »). Sont aussi apparentés les mots : en letton brèkt, brècu (« je crie, je pleure »), en vieux haut-sorabe et en moyen haut-sorabe praht (« bruit »), en irlandais bressim (« cri »). Plus loin encore, on retrouve : en anglo-saxon beorcan et en anglais bark (« aboyer ») qui, semble-t-il, sont liés au lituanien burgė́ti (« grogner, se disputer »).

Verbe Modifier

брехать \Prononciation ?\ imperfectif  de classe 6c  intransitif (voir la conjugaison) / пробрехать, брехнуть , сбрехать perfectif

  1. / пробреха́ть perfectif : Aboyer.
    • Брешет собака. : Le chien aboie.
  2. / брехну́ть perfectif : Mentir.
    • Что ты на меня брешешь? : Pourquoi est-ce que tu mens à mon sujet ?
    • Неправда, брешут они! : Ce n’est pas vrai, ils mentent !
  3. / сбреха́ть perfectif : Dire des bêtises, plaisanter.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

  • Собака брешет, ветер носит. : le chien aboie, la caravane passe (litt. : le chien aboie, le vent porte).

PrononciationModifier

  • Russie (Saint-Pétersbourg) : écouter « брехать [Prononciation ?] »