بَرَدَ

ArabeModifier

ÉtymologieModifier

Application du schème زَرَزَ (« faire cette action, être dans cet état, avoir cette qualité ») à la racine ب ر د (« froid »).

Verbe 1 Modifier

Conjugaison du verbe بَرَدَ-1

بَرَدَ (barada) /ba.ra.da/, u ; écriture abrégée: برد

Nom d'action : بَرْدٌ (bardũ)
  1. Être froid.
  2. Rafraîchir quelque chose, mettre à la glace en mêlant de la neige, avec accusatif.
  3. Faire geler quelqu'un, glacer, faire éprouver un grand froid à quelqu'un (se dit, p. ex., d'une nuit froide), avec accusatif ou عَلَى (3alé) de la personne.
  4. Appliquer aux yeux un collyre rafraîchissant, avec accusatif de la personne et accusatif de la chose.
  5. Verser de l'eau (sur la pâte, sur le pain).
  6. Grêler; tomber (en parlant de la grêle).
  7. Limer avec une lime.
  8. Être en bon état, dans un état satisfaisant. (En général, les mots qui expriment la fraîcheur emportent, en arabe, l'idée de santé, d'un état satisfaisant)

Verbe 2Modifier

Conjugaison du verbe بَرَدَ-2

بَرَدَ (barada) /ba.ra.da/, u ; écriture abrégée: برد

Nom d'action : بُرُودٌ (burûdũ)
  1. Dormir, être plongé dans le sommeil.
  2. Mourir.
  3. Être émoussé (se dit d'un sabre).

Verbe 3Modifier

Conjugaison du verbe بَرَدَ-3

بَرَدَ (barada) /ba.ra.da/, u ; écriture abrégée: برد

Nom d'action : بُرُودٌ (burûdũ), بُرَادٌ (burâdũ)
  1. Être malade, languir.
  2. Envoyer, dépêcher un exprès.
Passif :
  1. Être atteint, frappé, endommagé par la grêle (se dit de l'homme, des récoltes, des champs).
  2. Être faible, languir.