Arabe modifier

Étymologie modifier

  • La racine vient du proto-sémitique -, et se retrouve en hébreu et en syriaque.
  • La racine a subi de très nombreuses dérivations sémantiques.
Le concept primitif semble avoir été celui des chameaux qui plient le بَوَارِكُ (bawâriku) (« pluriel genoux ») et vont بَرَكَ (baraka), pour dormir ou recevoir une charge, avec différent mots directement reliés à ce sens. De là, par proximité, le flanc qui touche le sol, بَرْكٌ (barkũ) (« poitrine »), et probablement les بُرْكٌ (burkũ) (« pluriel canards »), qui se reposent dans cette même position.
Un premier sens dérivé figuré de بُرُوكٌ (burûkũ) (« génuflexion ») est de s'agenouiller pour بَرَّكَ (bar²aka) (« bénir »), de là toute une série de termes gravitant autour de بَرَكَةٌ (barak@ũ) (« bénédiction ») et بَرِيكٌ (barîkũ) (« prospère »).
S'agenouiller permet aussi de boire dans بِرْكَةٌ (birk@ũ) (« étang »), mais également vasque ou cratère, d'où également بُرْكَانٌ (burkânũ) (« volcan »).
Celui qui a la بَرَكَةٌ (barak@ũ) (« bénédiction ») est أَبْرَكُ (abraku) (« plus brave ») et peut se permettre بَرَاكَاءُ (barâkâ'u) (« sang froid ») et بَرَاكِ (barâki) (« courage! ») - d'où peut-être بَرُّوكٌ (bar²ûkũ) (« coq »).

Radical modifier

ب ر ك
  1. à genoux, brave

Dérivés de ب ر ك modifier

Références modifier