Xhâ et ses ligatures.

خ (X) /x/  ; isolée خ, initiale خلل, médiane لخل, finale للخ

  1. Septième lettre de l’alphabet arabe : خَاءٌ (Xâ'ũ) ; précédée de ح (H), suivie de د (d).
  2. Valeur numérique = 600 ; précédée de ث (F), suivie de ذ (V).

Transcriptions dans diverses écritures

modifier

Prononciation

modifier
Le خ (X) correspond à la jota espagnole, au [ch] allemand de Bach ou au [ch] écossai de loch. Fricative vélaire sourde, cette consonne a la même articulation que le غ (R) (fricative vélaire sonore).
Bien que le son paraît étranger au français, c'est en réalité une des réalisations du [r] français lorsqu'il est rendu sourd par une consonne sourde : c'est ce qui fait la différence de sonorité du [r] prononcé dans « prix », par opposition à celui de « bris » (opposition qui devient nette en allongeant le « R » : prrrrrix versus brrrrris).
Le خ (X) est une fricative sourde vélaire, qui s'articule au niveau du voile dur du palais. Il s'oppose en cela au ح (H), fricative sourde pharyngale, qui s'articule plus en arrière au niveau du voile mou.
  • (Région à préciser) : écouter « initiale : خَطَر [XaTar] »
  • (Région à préciser) : écouter « médiane : أَخِير [aXîr] »
  • (Région à préciser) : écouter « redoublée : سَخَّنَسَخَّنَ [saXXana] »
  • (Région à préciser) : écouter « finale : وَسِخ [wasiX] »
  • Batna (Algérie) : écouter « خ [Prononciation ?] »
Dans l'écriture manuscrite et classique, les trois lettres ج (j), ح (H) et خ (X) forment classiquement leur liaison antérieure par le dessus de la lettre (et les éventuels points diacritiques se placent comme ils le peuvent). De ce fait, tout le début du mot est décalé au-dessus de la ligne d'écriture, ce qui complique énormément une typographie mécanique. Au début du (xx), une typographie de compromis a parfois été utilisée, qui faisait précéder ces lettres par une remontée artificielle de la ligne d'écriture, afin de composer le début du mot sur une ligne constante, tout en maintenant la liaison supérieure. La typographie moderne a adopté une liaison par le dessous de la lettre, ce qui impose un lever de plume quand il est reproduit de manière manuscrite.

Voir aussi

modifier