رَبَعَ

ArabeModifier

ÉtymologieModifier

Application du schème زَرَزَ (« activité de base ») à la racine ر ب ع (« quatre, printemps »).

Verbe Modifier

Conjugaison du verbe رَبَعَ

رَبَعَ (raba3a) /ra.ba.ʕa/, u (i, a) ; écriture abrégée: ربع

  1. « faire quatre » :
    1. Être le quatrième ; faire quatre , compléter le nombre de quatre en se joignant à trois autres, avec accusatif des personnes.
    2. Être le quarantième; faire, compléter le nombre quarante en se joignant à trente-neuf autres, avec accusatif des personnes.
    3. Tresser ( une corde ) en quatre tresses.
  2. Prendre le quart :
    1. Imposer quelqu'un d'un quart de ses biens, prélever un quart sur quelqu'un, avec accusatif de la personne.
    2. S'adjuger et prélever le quart sur le butin pris par l'armée à l'ennemi, avec accusatif de l'armée. (Depuis Mahomet, un cinquième seulement est dû au chef de l'armée.)
    3. Saisir quelqu'un tous les quatre jours (se dit de la fièvre quarte), avec عَلَى (3alé) de la personne.
  3. Être planté sur ses (quatre) pieds :
    1. Se tenir debout ; attendre (dérivé probablement des quatre pieds des quadrupèdes).
    2. Attendre avec patience, se contenir, se maîtriser.
    3. S'abstenir de quelque chose, renoncer à quelque chose, n'en rien faire, avec عَنْ (3an) de la chose.
    4. Avoir de l'inclination , de la sympathie pour quelqu'un, avec عَلَى (3alé) de la personne.
  4. Faire printemps (رَبِيعٌ (rabî3ũ)) :
    1. Se trouver au printemps.
    2. Abonder en pâturages (se dit des champs).
    3. Paître librement et jouir à satiété des pâturages du printemps et de l'eau (se dit des chameaux).
    4. Rester, séjourner paisiblement dans un lieu, avec بِ (bi) du lieu.
    5. Avoir de l'eau à son gré, tant qu'on veut, avec فِي () de la chose.
  5. Soulever un poids :
    1. Soupeser, soulever (une pierre) pour essayer ses forces, avec accusatif de la chose.
    2. Soulever, conjointement avec quelqu'un, une charge à l'aide d'un levier (مِرْبَعَةٌ (mirba3@ũ)) pour la charger sur une bête de somme .
Au passif : رُبِعَ (rubi3a) :
  1. Avoir la fièvre quarte.
  2. Être arrosé d'une pluie de printemps.

Verbe 2Modifier

رَبَعَ (raba3a) /ra.ba.ʕa/, a ; écriture abrégée: ربع

  1. Se désaltérer, venir à l'eau tous les quatre jours, le quatrième jour, après avoir passé trois ou quatre jours et trois nuits sans boire (se dit des chameaux).