ArabeModifier

ÉtymologieModifier

L'idée pivot de la racine est plutôt imprégner, boire n'en étant qu'un cas spécifique, quoique largement représentatif. La racine recouvre également les notions de déteindre ou de teindre, et de là un tissu capable de s'imbiber avec شَرْبٌ (carbũ) (« lin fin »). Ce qui trempe ce sont également les moustaches, شَارِبٌ (câribũ) (« qui boit »). Ce dont on est imprégné, c'est également la culture, d'où toute une série de dérivés tournant autour de la notion d'habitude ou de coutume.
شُرْبَةٌ (curb@ũ) (« breuvage désaltérant ») a donné sorbet en français ; et شَرُوبٌ (carûbũ) (« potion ») a donné sirop. Plus directement, مَشْرَبِيَّةٌ (macrabiy²@ũ) (« fenêtre saillante et grillée ») a donné moucharabié, qui vient de l’habitude de boire à l’ombre du moucharabieh, où l’on plaçait des cruches (مِشْرَبَةٌ (micrab@ũ) (« cruchon »)) poreuses pour obtenir de l’eau fraîche par évaporation à l’instar des gargoulettes ou alcarazas.

Radical Modifier

ش ر ب
  1. boire

Dérivés de ش ر بModifier

RéférencesModifier